ANCIEN OUVRAGE MILITAIRE

Couvert de végétation, le fort de Vancia est intentionnellement peu visible, judicieusement dissimulé à de possibles attaques. Le terrain du fort couvre 57 000 m² sur Rillieux-la-Pape et 120 000 m² sur Sathonay-Village avec 16 200 m2 « habitables ». Dans le passé, le Fort a abrité une infirmerie, une cuisine, une boulangerie, deux magasins de stockage de poudre et munitions, un réservoir d’eau, un puits et de nombreuses unités militaires. Pendant la seconde guerre mondiale, avant que la zone ne soit occupée par les allemands,  il était aussi utilisé pour réaliser les essais de fusées sol-air EA-1941 du colonel Jean-Jacques Barré.

A l’issue de la guerre, l’armée y cantonne les réservistes et engagés volontaires, servant également de centre de formation pour les métiers du bâtiment avant d’accueillir les troupes en partance pour l’Algérie en 1962. Il fut ensuite le lieu d’entrainement pour les réservistes du 99e régiment de Sathonay-Camp jusqu’en 1990 et plus tard aussi pour les entrainements des différents forces de l’ordre.

 

DE QUI DÉPEND-IL ?

Le Fort est géré par un Syndicat intercommunal à vocation unique (SIVU).

Le Grand Lyon, propriétaire du Fort et de son bois (sauf le stand de tir et de son bois autour, l’armée en est toujours propriétaire), l’a octroyé par un bail emphytéotique de 99 ans au SIVU en 2007.

A partir de 2002, le Fort s’ouvre pendant les Journées européennes du patrimoine (chaque année, le 3e week-end du mois de septembre) avec des visites guidées, sur inscription.

Et depuis mai 2015, la société Vanci’Aventure occupe une partie du Fort et propose un parc acrobatique avec cinq différents parcours pour les tous les âges.  

D’autres idées pour le Fort sont en perspective : un lieu de promenade, une salle d’exposition, un théâtre de verdure, un musée, un lieu pour confectionner conserver et des produits alimentaires…

Agenda

>

Évènement, Culture

Ateliers de mise en voix

Médiathèque