Produire des énergies renouvelables

Contribuer au mix énergétique sur le territoire communal est un objectif important de la Ville. Elle accompagne ainsi des projets qui permettent peu à peu aux énergies renouvelables de prendre leur part.

Photovoltaïque 

Toits en transition : à l’école Castellane, des citoyens produisent de l’électricité

L’installation en place sur la façade de l’école Castellane fait partie du 1er projet d’énergie citoyenne conduit sur l’agglomération lyonnaise, porté par l’association « Toits en transition » et la « SAS 1, 2 Toits Soleil ».

Ce projet consiste en la réalisation d’une dizaine de petites installations de production d’électricité photovoltaïque raccordées au réseau de distribution d’électricité. Rillieux-la-Pape, comme d’autres collectivités, a accepté de participer à cette démarche novatrice qui s’appuie que le financement participatif et la mobilisation citoyenne.

Ainsi, pour 50 m² de panneaux et une production de 11 000 kWh/an, 27 000 € de travaux ont été nécessaires à Toits en transition pour réaliser l’équipement rilliard.

Pour sa part, la Ville s’est engagée à la mise à disposition de la façade de l’école dans le cadre d’une convention  d’une durée de 25 ans signée en septembre 2017 avec « 1, 2 Toits Soleil ».

De l’énergie photovoltaïque produite pour des besoins internes

Pour ses opérations de rénovation, entretien maintenance de l’éclairage public, dans le cadre d’un contrat de performance énergétique, la Ville a retenu en 2016 l’offre de la société Citéos qui, outre la modernisation de l’ensemble du parc de l’éclairage public et la réduction des consommations liées (au global de l’ordre de 50% de consommation d’énergie en moins au terme du contrat de 9 ans), a également prévu d’installer des bâtiments publics des panneaux photovoltaïques, destiné initialement à l’autoconsommation.

Ainsi, l’installation sur l’Accueil Marcel André a produit plus de 28,4 MWh en 2020, représentant 35% des besoins électriques du bâtiment. Des centrales photovoltaïques permettent également de fournir l’électricité aux écoles des Semailles, de Castellane et des Charmilles.

Réseau de chaleur 

À Rillieux-la-Pape, la plupart des immeubles de la Ville nouvelle bénéficient  d’une énergie de récupération à travers le réseau de chaleur, créé dans les années 70 et alimenté depuis les années 90 par la chaleur récupérée de l’incinérateur.

En 2015, la Ville a transféré sa compétence sur le réseau de chaleur à la Métropole du Lyon qui a ainsi récupéré la propriété du réseau et ses moyens de production. En 2020, cette dernière en a délégué l’exploitation à PNE, filiale dédiée d’ENGIE. Le réseau de chaleur devient désormais le réseau Plateau Nord avec sa connexion avec le réseau chaleur de Sathonay-Camp et son extension en cours (2021-2023 vers Caluire-et-Cuire et Lyon Croix-Rousse.

Le réseau est caractérisé par un recours aux énergies renouvelables et de récupération : incinérateur et bois dès à présent et prochainement gaz vert et solaire thermique. En 2019, ce taux d’ENR restait très forte avec 87,5%.

Le réseau de chaleur du Plateau Nord, c’est également un  prix concurrentiel pour les abonnés réseau le moins cher de la Métropole avec un coût estimé à 844 € en 2019 pour un logement de 70 m².

Maîtriser les consommations d'énergies dans les bâtiments 

Les collectivités locales sont en première ligne dans l’engagement d’adaptation au changement climatique du fait du dialogue constant qu’elles entretiennent avec les acteurs de la production de la ville : promoteurs immobiliers, bailleurs sociaux, architectes, urbanistes, mais aussi les habitants comme utilisateurs finaux de ces constructions.

Fort de ce constat, la Ville de Rillieux-la-Pape vient de rédiger sa Charte Développement durable Habitat Urbanisme, document qui consigne les principes directeurs qui guident son action en matière de développement urbain et d’habitat.

Cette charte constitue le support d’une relation de partenariat que la ville souhaite mettre en place avec les maîtres d’ouvrages d’opérations immobilières intervenant sur le territoire, avec un triple objectif :

  • Tenir compte du contexte local et des singularités des différents quartiers de la ville dans la lecture réglementaire des prescriptions du PLU-H.
  • Viser l’excellence énergétique en anticipant les futures normes RE 2020.
  • Réaffirmer le soutien de la Ville à la question de l’accessibilité au logement.

Pour une ville sobre, nature, responsable, accessible et fière de ses identités, l’engament dans les principes de la charte sera demandée dorénavant aux nouveaux pétitionnaires en matière d’urbanisme.