Le renforcement de l'usage du train

Rillieux-la-Pape a la chance de compter deux gares situées sur deux lignes de transport de voyageurs (TER) distinctes :
·la gare de Sathonay-Rillieux, sur la ligne Lyon-Bourg-en-Bresse
·la gare de Crépieux, sur la ligne Lyon-Ambérieu.
Ces deux lignes placent la commune à moins de 7 minutes de la gare de la Part-Dieu.

Souhaitant permettre aux Rilliards de capitaliser sur cet atout et disposer d’une alternative particulièrement intéressante aux autres modes de déplacement pour se rendre à Lyon, la Ville soutient divers projets visant à accroître l’attractivité du train. 
L’amélioration de l’accès et des services en gares et le renforcement de la desserte figurent parmi les actions déjà engagées. 

Une gare de SATHONAY-RILLIEUX plus accessible et plus confortable 

Afin de faciliter l’accès direct aux trains des usagers venant de Rillieux-la-Pape, la gare de Sathonay-Rillieux a fait l’objet de travaux de réaménagement inaugurés en septembre 2020. 

Un passage souterrain piéton a été aménagé, permettant aux Rilliards de rejoindre plus directement les quais, tandis qu’un parking provisoire gratuit, d’une capacité d’environ 40 places (dont 1 PMR), a été créé en attendant l’aménagement d’un nouveau parvis et d’un vaste parking paysager, qui accueillera de nouveaux services, dont des consignes à vélos sécurisées ou du stationnement dédié au covoiturage, voire à l’autopartage. 

Une desserte TER renforcée

Parallèlement aux travaux d’aménagement de la gare de Sathonay-Rillieux, la Ville a engagé des discussions avec la SNCF pour renforcer la fréquence des trains desservant les gares de Sathonay-Rillieux (ligne Lyon-Bourg-en-Bresse) et Crépieux, (ligne Lyon-Ambérieu) et élargir l’amplitude horaire des services.

La desserte de la gare de Crépieux a ainsi été récemment accrue, avec une desserte désormais équivalente à la gare de Sathonay-Rillieux (1 train par heure, et jusqu’à 1 train toutes les 30 minutes en heures de pointe). 

La ville maintient toutefois des échanges réguliers avec la SNCF et la Région pour travailler à de nouveaux renforcements du service, qui, du fait de la saturation de la gare de la part-Dieu, s’avèrent pour l’heure complexes à mettre en œuvre.