SÉCURITÉ ROUTIÈRE, TOUS RESPONSABLES

TRANSPORTS, SÉCURITÉ

Chaque mois, les acteurs publics de la sécurité routière mettent l'accent sur les dangers de la route et invitent à plus de prudence pour une conduite plus sûre. Alcool, vitesse, téléphone, fatigue, drogues... les campagnes de communication ne cessent de rappeler les bons comportements à adopter. D'excellents conseils à suivre au quotidien.

, .JPG 86Ko ()

Maîtriser son coup de pompe

1 accident mortel sur est dû à l'endormissement au volant.

En ce joli mois de mars, le ton est donné. Ne laissez pas la fatigue vous gagner et vous faire perdre le contrôle. Présent dans 8 % de la mortalité routière en 2016, soit 310 personnes tués en France, fatigue et somnolence au volant augmentent le risque d'accident. Il nous est rappelé la difficulté d'évaluation de ce risque et ses conséquences.

Picotement des yeux, raidissement de la nuque, douleurs de dos, regard qui se fixe, ces signes sont annonciateurs de fatigue. Il faut impérativement s'imposer une pause toutes les deux heures. 

La somnolence, elle, reste la difficulté de rester éveillé avec un risque important d'endormissement, quelle que soit la longueur du trajet. Bâillements et paupières lourdes, elle peut entraîner des périodes de "micro-sommeils" de 1 à 4 secondes extrêmement dangereuses. La pause ne suffit plus, il faut s'arrêter dans un endroit sécurisé pour un repos d'un quart d'heures minimum.

Il est recommandé de faire une pause toutes les deux, de ne pas prendre la route lorsqu'on manque de sommeil, de respecter les limitations de vitesse car une vitesse excessive induit une fatigue supplémentaire due à la vigilance que cela entraine et enfin, attention aux effets secondaires d'une médication avec plus d'un tiers des médicaments commercialisées munis d'un pictogramme de dangerosité potentielle en matière de conduite.

 

Sécurité routière, dangers de la route, permis de conduire, règles et conseils
Retrouvez toutes les informations sur www.securite-routiere.gouv.fr