RETOUR À LA SEMAINE DE 4 JOURS

ÉDUCATION

07/02/2018

Comme de nombreuses communes françaises, Rillieux-la-Pape a été autorisée, par décret du 27 juin 2017, à repenser l'organisation des rythmes scolaires. Ainsi, après réflexions et consultations auprès des 17 conseils d'écoles de la ville, il a été décidé unanimement que dès la rentrée 2018-2019, nos petits rilliards reviendront à quatre jours d'écoles hebdomadaires.

, .JPG 401Ko ()

Ne pas agir dans la précipitation, tel a été le souhait d'Alexandre Vincendet face à la possibilité de revenir aux rythmes scolaires d'avant 2013. Dès juin 2017, une enquête détaillée à été menée auprès de 1 200 familles de la commune afin de mieux répondre aux besoins des parents.

Ainsi, concernant l'organisation des nouveaux rythmes scolaires, les familles se disent bien informées notamment grâce aux réunions tenues dans les écoles et aux différentes brochures d'information distribuées. En termes d'inscriptions, les chiffres révèlent que 60.5 % des familles utilisent le Portail Famille contre 39.5 % qui se déplacent à la Direction des Politiques éducatives, Accueil Marcel André, 165, rue Ampère. Sur le suivi des activités périscolaires, 80.9 % des familles identifient leur coordinateur, 79.9 % ont pu le solliciter à chaque fois et 66.1 % des enfants ont trouvé l'activité qu'ils souhaitaient ! Enfin, en matière d'organisation générale sur l'ensemble des temps périscolaires (garderie du matin ou du soir, pause méridienne, activités périscolaires), 83.3 % des foyers se disent "en partie satisfaites".

Une fois la décision prise du retour à la semaine de quatre jours, un vaste travail d'organisation des temps scolaires a démarré. Depuis le mois de janvier, des actions menées conjointement avec les partenaires associatifs et institutionnels du territoire permettent d'envisager les solutions les plus harmonieuses pour pallier l'arrêt des cours le mercredi matin et proposer une offre variée et de qualité pour les activités de loisirs.

Alors que la législation en vigueur dans l'Éducation nationale ne prévoit qu'une seule ATSEM par école, la municipalité a fait le choix d'en intégrer une par classe. Une particularité rilliarde qui permet aux équipes pédagogiques d'être mieux assistées lors des apprentissages des enfants et apporte une véritable plus-value sur la qualité des enseignements dispensés. Alexandre Vincendet, maire.