LE CHEF DE LARIVOIRE BERNARD CONSTANTIN S'EST ÉTEINT

ÉVÈNEMENT

À peine deux ans après avoir rendu son tablier et vendu son restaurant Larivoire, véritable institution de la gastronomie lyonnaise, Bernard Constantin s'éteint à l'âge de 70 ans. Rencontre avec son épouse, Chantal Constantin, qui a vécu l'aventure Larivoire à ses côtés pendant 36 ans.

, .JPG 79Ko ()

"Aux fourneaux depuis son plus jeune âge, mon mari était un passionné de cuisine. Il a travaillé aux côtés de Paul Bocuse deux ans puis a fait le choix de reprendre l'établissement de son papa. C'est ainsi qu'en 1980, nous nous sommes lancés tous les deux dans l'aventure Larivoire. Cela a été l'histoire de notre vie, un investissement quotidien, qui a laissé de magnifiques et nombreux souvenirs. Bernard avait une cuisine française et créative. Pour préparer sa carte, il faisait au préalable des croquis de ses menus. Il dessinait ainsi ses assiettes, élaborait ses recettes et les proposait ensuite à nos clients.

Un jour il me propose des noix de Saint-Jacques à la réglisse. J'étais plus que sceptique... pour ne pas dire pas d'accord du tout ! Mais cela a été un véritable succès. Des exemples comme ceux-là, j'en ai en abondance ! On était souvent en contradiction mais on finissait toujours par aller dans la même direction. Les saveurs et nos palais finissaient toujours par se  rejoindre.

Bernard avait beaucoup de qualités, dont celle d'être un excellent maître d'apprentissage. Stagiaires et apprentis ont beaucoup appris à ses côtés, les jeunes étaient à son écoute et certains d'entre eux ont bien réussi en ouvrant leur propre restaurant, en décrochant des titres prestigieux comme Meilleur ouvrier de France, Meilleur pâtissier du monde, d'autres sont même allés en finale de Top Chef ! Il avait autant d'humour que d'humeur. Mon mari poussait des gueulantes incroyables mais tout de suite après, la vapeur descendait. Il était très humain, j'aimais cela chez lui, son humilité et sa profonde gentillesse.

Nous recevions nos clients comme à la maison. Hommes d'affaires, hommes politiques, personnes du showbiz, tous étaient accueillis avec la même chaleur et attention. Nous avions une clientèle merveilleuse... Oui, Larivoire, c'était une réception familiale !"

 

parcours d'un CHEF

Formé aux côtés de Paul Bocuse, Bernard Constantin reprend en 1980 l'affaire familiale Larivoire et en fait en quelques années un lieu incontournable de la gastronomie lyonnaise. Couronné de l'étoile Michelin pendant plus de 30 ans, le restaurant est mené d'une main de maître par le chef étoilé et sa femme Chantal. En 2016, Bernard Constantin vend son établissement pour une retraite bien méritée. Il s'est éteint vendredi 25 mai dernier.  À sa femme, son fils Camille et ses nombreux amis, la ville de Rillieux-la-Pape présente ses sincères condoléances.