DU CHANGEMENT SUR LE RÉSEAU DE CHALEUR

LOGEMENT

03/12/2019

Dès le 1er janvier 2020, la gestion du chauffage urbain de Rillieux-la-Pape change de main. Un nouveau contrat de délégation de service public qui offre différents avantages.

, .JPG 8.0Ko ()

Pour assurer le chauffage et l'eau chaude dans les logements tous les immeubles de la Ville nouvelle sont alimentés par un réseau de chaleur. L’énergie provient de l'incinérateur de déchets et de la chaufferie bois ainsi que de la chaufferie gaz située aux Semailles. 

Une fois produite, cette chaleur se répand dans un réseau dit "primaire" sur le secteur de la Ville nouvelle ainsi que dans quelques nouvelles constructions à Rillieux-Village. Un réseau dit "secondaire" permet à la chaleur de transiter par des sous-stations pour arriver jusqu'aux radiateurs ou planchers chauffants des logements. 

Depuis 2011, la gestion du réseau de chaleur était attribuée au groupement Valorly/Cofely. Ce contrat arrive à son terme le 31 décembre 2019. Dès 2018, un appel d'offres avait été lancé par la Métropole de Lyon afin de trouver successeur. 

Le Conseil de la Métropole de Lyon a désigné Engie Solutions comme attributaire de ce nouveau contrat, mis en oeuvre par une filiale dédiée appelée PNE (Plateau Nord Énergies). 

Conclu pour une durée de 20 ans, ce contrat a pour vocation de regrouper les réseaux existants de Rillieux-la-Pape et de Sathonay-Camp/Fontaines-sur-Saône, avec des extensions sur Caluire et Cuire et le 4e arrondissement de Lyon. Avec pour objectif d'améliorer le rendement énergétique, résoudre les soucis d’approvisionnement et de rendre le système de chauffage urbain plus efficace. En 2024, ce sont ainsi 25 000 équivalent-logements desservis, contre 9 000 équivalent-logements à ce jour. 

Avec ce nouveau contrat, les abonnés actuels du réseau Rilliard verront leur facture baisser de 15 % en moyenne. 

 

Assistez à la réunion annuelle du comité d'usagers du chauffage urbain 
Lundi 9 décembre, à 18 heures, salle du Conseil municipal, Hôtel de ville