CAMPAGNE D'ABATTAGE DES PINS TOUCHÉS PAR LES CHENILLES PROCESSIONNAIRES

ENVIRONNEMENT, SANTÉ

07/05/2021

Afin de limiter les problèmes sanitaires causés par la prolifération de chenilles processionnaires dangereuses pour l'homme et pour les animaux de compagnie, la Ville mène une campagne d'abattage des pins attaqués sur la commune.

, .JPG 572Ko ()

Les chenilles processionnaires prolifèrent à Rillieux-la-Pape comme dans beaucoup d'autres communes. La Ville lutte depuis plusieurs années pour limiter leur propagation avec des traitements à base de Bacillus thuringiensis mais il est malheureusement devenu impossible de sauver les arbres attaqués.

Les toisons des chenilles processionnaires peuvent provoquer de graves problèmes de santé en pénétrant dans la peau, les canaux respiratoires et même les yeux. 

Non seulement dangereuses pour l'homme et pour les animaux de compagnie, elles nuisent au bon développement de la végétation sur laquelle elles vivent. C'est le cas pour toutes les espèces de pins en France. Ces parasites se nourrissent des aiguilles, provoquant une perte de croissance de l'arbre puis sa mort. 

Au vu des risques sanitaires très élevés, la Ville n'a pas eu d'autre choix que de déployer une campagne d'abattage des pins les plus touchés, notamment : 

  • Avenue du Mt Blanc, au niveau du 26
  • rue de Bruxelles
  • Square en haut de la montée de le Velette et Bd de Lattre de Tassigny
  • Parc de la bibliothèque, à Crépieux
  • Avenue Général Leclerc
  • Crèche Saperlivelette, à la Velette 

Un programme de replantation avec des arbres moins sensibles à cette chenille mais tout aussi nombreux sera réalisé l’automne prochain.

La proximité de la nature pour notre ville est une chance, et je souhaite tout comme vous la conserver. C’est pour cette raison que nous menons depuis 2014 une politique engagée en faveur de la nature en ville. Celle-ci s’est notamment concrétisée par la création d’un grand parc linéaire urbain, véritable poumon vert de notre commune, le soutien à l’installation d’un arborétum à Vancia, la valorisation du bois de Sermenaz, la mise en place du 0 phyto et de la gestion différenciée des espaces verts, la création d’un permis de végétaliser permettant aux rilliards de participer à l’embellissement de leur cadre de vie et des écoles qui vont être rénovées, la déperméabilisation des sols des cours de récréation. Alexandre Vincendet